Résumé du projet

Former un groupe de bénévoles seniors à familiariser les personnes âgées avec Internet, pour les aider à maintenir des relations de proximité, obtenir de l’aide, s’informer, créer des liens avec des voisins, partager avec d’autres, par courriel des photos ou tout autre document.

2.Présentation détaillée du projet « vivreensemble.net »

2.1 Objectifs du projet

  • Mobilisons-nous pour que l’Internet, nouveau mode de communication avec autrui, soit aussi mis à disposition de toutes les personnes âgées intéressées
  • Favorisons l’accès à Internet en tant que support de lutte contre l’isolement
  • Donnons aux jeunes retraités désireux d’aider bénévolement une formation et un cadre pour aider les plus âgés - notamment les aidants familiaux - à utiliser l’ordinateur
  • Changeons le regard des jeunes sur leurs aînés en développant –  des réseaux sociaux de proximité dédiés aux aînés et à leurs aidants.
Les formateurs que nous formons créent l’adresse mail de la personne âgée dont ils s’occupent. Ils lui apprennent à s’en servir pour communiquer avec leurs proches, mais aussi pour se créer de nouvelles relations. Ainsi lui ouvrent-ils la porte d’Internet qui enrichit sa vie quotidienne.

Le  projet de loi sur la dépendance est axé - et c’est bien normal - sur la question cruciale du financement et du reste à charge pour les familles. Mais comment cet argent améliorera-t-il la vie des vieilles personnes ? Ce peut-être physiquement au travers d’une bonne information sur les gérontechnologies, mais aussi psychiquement avec la création de liens et de projets qui donnent le goût de vivre. Ainsi le réseau social développé à partir de notre formation de formateurs bénévoles contribuera-t-il - c’est notre conviction - à une nouvelle dynamique de territoire.  

2.2 Actions mises en œuvre


Formation de formateurs le vendredi matin à la maison communale rue Violet, Paris 15ème de 10h à 12h


Développement du site de réseau social  www.vivreensemble.net en concertation avec tous les bénéficiaires de nos actions.
Il s’agit d’un site qui s’apparente à d’autres initiatives de réseaux sociaux comme  www.voisinssolidaires.fr dédié à l’aide intergénérationnelle partout en France et www.voisin-age.fr, réseau de proximité des Petits Frères des Pauvres, qui organise la visite de 70 personnes du 17ème arrondissement par des étudiants.

Le site www.vivreensemble.net que RAMAGE veut développer comporte un volet formation que nous jugeons essentiel. Il vient en appui des formations que dispensent les jeunes retraités bénévoles formés par l’association… pour aider les bénéficiaires que nous mentionnons dans le paragraphe qui suit.

2.3 Les bénéficiaires :

Au 31 décembre 2010, avec 10 formateurs bénévoles, nous avions aidé 250 personnes âgées résidant dans le 7ème et le 15ème arrondissements de Paris.


Avec les 40 formateurs bénévoles que nous allons former, nous parviendrons logiquement à aider 4 fois plus de bénéficiaires, soit 1000 personnes.


Notre action de lutte contre la fracture numérique passe par l’intervention de jeunes retraités, à qui nous offrons une activité bénévole peu contraignante dans le cadre convivial de nos trois cybercafés. La gratuité d’accès à ceux-ci, accompagnée de l’offre d’adhérer à l’association, crée  une ambiance « club » qui libère la parole des personnes âgées bénéficiaires et crée du lien.

La principale difficulté de RAMAGE réside dans la précarité de ses implantations. Les 4 salles dont nous disposons nous sont affectées gratuitement, mais selon des dates et des tranches horaires que nous ne maitrisons pas. Toutefois, nous avons progressivement obtenu de meilleurs créneaux horaires, et nous continuons activement à montrer à nos élus locaux et à la paroisse Saint Lambert l’utilité de notre action. Et nous avons en outre équipé gratuitement ces salles d’un accès internet dont d’autres associations peuvent bénéficier… ce qui est très apprécié.

 Adapter notre projet aux souhaits, besoins et capacités des bénéficiaires :

Les attentes des bénéficiaires de nos formations/conseils sont très diverses. Certains expriment librement leurs souhaits ou leurs besoins dans le cadre même du cybercafé.
D’autres s’adressent à Yves Hussenot personnellement pour des demandes délicates comme la prise en compte d’un handicap ou le manque de ressources pour payer la cotisation.


Quant à la capacité et aux progrès des bénéficiaires, elle est périodiquement évoquée en fin de séance par les formateurs.